Membres

Search

5/01/2010

Pour Commencer...


  •            

  •   


  •  Il existe une différence  entre la réalité et l'expérience par un organisme de cette réalité (reprenant l'idée de Platon, Korzybski comparait ce rapport entre celui d'un objet et sa projection).

  •   

  •  

  • Chaque personne possède sa propre carte du monde - dont l'élaboration est déterminée par sa morphogenèse et son histoire personnelle.
  •  
  •  
  •  
  • Aucun modèle du monde n'est plus "vrai" ou "réel" qu'un autre.
  •  
  •  
  •  
  • Les choix d'un individu sont limités par ses modèles du monde et les réponses possibles qu'il en connaît.

  •   

  •  

  • Des modèles donnant accès à davantage de choix, ou à des choix plus riches, peuvent se révéler fructueux.

  •   

  •  
  •  
  • Chacun bâtit son modèle du monde au travers de son système nerveux.
  •  
  •  
  • Beaucoup de comportements résultent de séquences et de combinaisons de patterns ou schémas neurologiques.
  •  
  •  
  •  Les cartes du monde sont similaires à des agencements de petits programmes neuro-linguistiques.
  •  
  •  

  • Beaucoup de comportements résultent de séquences et de combinaisons de patterns ou schémas neurologiques.
  •  
  •  
  •  Des patterns neurologiques consistent en des entrées de perceptions sensorielles et sont stockées au travers de nos systèmes de représentations (VAKOG = Visuel, Auditif, kinesthésique, Olfactif et Gustatif).
  •  
  •  

  • La connaissance, le sens, les pensées, etc. sont le résultat de computations internes qui consistent en chevauchements (synesthésies), corrélations (équivalences comportementales) et connections (associations) entre des systèmes de représentations.
  •  
  •  
  • Le changement et la communication sont le résultat d'altérations ou d'accès à ces connections, corrélations ou chevauchements.
  •  
  •  

  • Un pattern d'association (ancres) peut être établi par une seule expérience par contraste avec une répétition linéaire.
  •  
  •  
  • Le langage est un Méta-modèle de nos modèles du monde.
  •  
  •  
  • Le langage est un moyen de coder et de séquencer ces représentations sensorielles; il est donc une expérience secondaire (structure de surface) - un pas en decà de notre expérience primaire (structure profonde).
  •  
  •  
  • La plus grande qualité d'information que nous pouvons obtenir d'une autre personne est comportementale plutôt que verbale. 
  •  
  •  

  • Le changement vient de la libération et du déclenchement des ressources appropriées (ou de
  • l'activation de la ressource potentielle) pour un contexte particulier en enrichissant le modèle du monde individuel.
  •  
  •  
  • Il n'y a pas d'erreurs, mais des objectifs; il n'y a pas d'échec, mais du feedback.
  •  
  •  

  • Les règles de changement et de renforcement d'un niveau ne seront pas semblables à celles d'un autre niveau. Ce qui est positif à un niveau peut être négatif à un autre niveau.
  •  
  •  
  • Il est important de trier les différents niveaux des interactions, Il est utile de séparer les comportements de l'identité - de séparer l'intention positive, fonction, croyance, etc. qui génère le comportement du comportement lui-même.
  •  
  •  

  • Le changement le plus écologique provient du fait de répondre à l'intention du comportement et non à l'expression du comportement lui-même.
  •  
  •  
  • Les gens font le meilleur choix qui leur est possible tenant compte des possibilités et capacités qu'ils perçoivent comme leur étant disponible à partir de leur modèle du monde :
  •  
  •  


  • Tout comportement aussi brutal, fou ou bizarre qu'il puisse sembler, est le meilleur choix pour cette personne à ce moment étant donné son modèle du monde. Si on lui fournit de meilleurs choix (dans le contexte de son modèle du monde) la personne le choisira automatiquement.
  •  
  •  
  • Dès qu'il existe des comportements que vous ne pouvez pas générer, il existe des réponses et donc des objectifs que vous ne pouvez pas produire.
  •  
  •  
  • Si ce que vous faites ne déclenche pas la réponse que vous recherchez, alors continuez à varier vos actions jusqu'à déclencher la réponse désirée.
  •  
  • Les comportements efficaces sont organisés en TOTE (Test-Opération-Test-Exit).

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Une erreur est survenue dans ce gadget

Pages